Environnement et société

 » J’ai créé une ruche qui repense la manière dont on s’occupe des abeilles  » Interview de Juliette Dorizon, designer

Chez Happyculteur, on aime vous faire découvrir des apiculteurs pas comme les autres, qui développent des initiatives positives, durables et qui font du bien aux abeilles ! 
Aujourd’hui, on vous propose de rencontrer Juliette Dorizon, designer. Elle a conçu Eustache, une ruche sensorielle entièrement repensée pour l’abeille !
 
Peux-tu te présenter rapidement ?
Je m’appelle Juliette Dorizon, j’ai 33 ans, je suis designer diplômée de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris. 

Comment t’es-tu lancée dans l’apiculture ?
J’ai découvert l’apiculture à New-York quand je suis partie faire un semestre en Etudes Environnementales à la Parsons School. 
A l’époque, je cherchais un sujet pour un petit mémoire sur le thème “Design et Environnement” et un jour, je suis tombée nez-à-nez avec la carte d’un apiculteur New-Yorkais (New York City Beekeepers).
Je me suis renseignée sur cet apiculteur et j’ai décidé de suivre son stage de formation. J’ai compris ce qu’était le monde des abeilles, l’organisation de la société au sein de la ruche et à quel point c’était passionnant! Ça y est, j’avais trouvé mon sujet: l’apiculture en ville !

 

Comment en es-tu venue à créer Eustache ? (Eustache est le nom de la ruche créée par Juliette, on vous explique pourquoi elle a choisi ce nom plus loin dans l’article 🙂 )
En 2012, à mon retour à Paris aux Arts Déco, il y a eu différents moments qui m’ont amenée à continuer à travailler sur le thème de l’apiculture et à me lancer dans la création d’Eustache. 
En effet j’ai appris qu’une ruche avait été posée sur le toit de l’école et que la direction recherchait une/un élève pour communiquer autour de la mise en place de la ruche. C’était une occasion inespérée pour remettre un pied dans l’apiculture. J’ai donc commencé par organiser des événements autour des abeilles (dégustations et sensibilisation). 
Et dans le cadre de mon cursus et de mon année de diplôme je devais repenser un objet. Devant mon engagement sur la ruche de l’école, mes professeurs m’ont proposé repenser la ruche !
J’ai commencé par faire tout un historique des ruches depuis les Égyptiens jusqu’à la ruche Dadant qui date de 1860. Que s’était-il passé en France depuis ? Pas grand chose … bah allons-y !

Parle nous un peu plus d’Eustache, comment a-t-elle été conçue ?
Je voulais repenser la ruche comme un objet de préservation des abeilles plutôt que d’exploitation du miel. C’est une ruche dont le but premier est de protéger les abeilles. Je voulais leur créer un habitat de qualité qui représente leur importance au sein des écosystèmes. Je trouve qu’elles méritent qu’on attache un peu plus d’importance à leur logement. 
Eustache est fabriquée en bois, je voulais qu’elle ait une forme octogonale pour rappeler le tronc d’arbre creux dans lequel les abeilles se logent à l’état sauvage.
L’idée était aussi de créer une ruche sensorielle, pour écouter et sentir ce qui se passe dans la ruche hors saison grâce à deux objets satellites qui se positionnent en façade. C’est pour cela qu’elle porte le nom de la trompe d’Eustache (canal entre le nez et l’oreille qui nous permet de sentir et d’écouter). Les apiculteurs peuvent en effet savoir si la colonie d’abeilles va bien avec l’odeur qu’elle dégage et le bruit qu’elle émet.

 

La ruche est fabriquée en Douglas du Limousin en limitant au maximum l’utilisation de colle. Je voulais que l’empreinte carbone de la ruche ne soit pas trop importante, qu’elle soit fabriquée en France et qu’elle revalorise aussi l’artisanat français. 


Qu’est ce qu’Eustache apporte de plus aux abeilles ?
Elle apporte une approche différente. 
En tant que designer, c’est important de se poser la question de ce qu’un objet véhicule, la symbolique est importante et c’est ce que je voulais mettre en avant. 
En fait, c’est la manière dont on loge les abeilles qui pour moi était problématique. Je voulais créer une ruche qui amène à repenser la manière de s’occuper des abeilles.

 

Pour mon diplôme j’ai travaillé aussi avec des souffleurs de verre, l’atelier Silicybine pour remplacer le parpaing, que l’on pose habituellement sur le toit d’une ruche pour éviter qu’elle s’envole, par une boule de verre. Ça symbolise le joyau de la couronne qui couvre la ruche. 

Quelles ont été les étapes de développement d’Eustache ? 
Eustache a beaucoup voyagé ! Elle est passée à la Cité des Sciences et de l’Industrie, à l’Observeur du Design pendant 1 an et demi. Puis elle a été à Milan au Satellite du Salon du Meuble avec les Arts Déco, puis au Domaine de Boisbuchet.

Et maintenant ? 
Aujourd’hui, les ruches Eustache sont fabriquées chez un menuisier en Charente et je les assemble dans un atelier en région parisienne. 
Je suis accompagnée par le programme Pépite de PSL qui m’aide à créer l’entreprise Ruche ô ma ruche, qui commercialise Eustache. 
Ruche ô ma ruche promeut une apiculture plus douce, plus durable en proposant aux apiculteurs, aux particuliers et aux entreprises d’installer Eustache sur leurs toits. 

Plusieurs installations sont prévues dans les prochaines semaines notamment sur les toits de la REcyclerie courant juin et Eustache à été exposée au festival Jardins Jardin aux Jardins des Tuileries du 1er au 4 juin. 

Eustache est dores et déjà proposée à la vente et sera disponible à partir du printemps 2018.

Un dernier mot ?
Je vous invite à suivre l’actualité d’Eustache sur Instagram et liker ma page  (juliette.dorizon).
Aussi, je recherche actuellement un stagiaire en community management pour m’accompagner dans cette aventure !

Vous pourriez également aimer...

3 commentaires

  1. Pierre COSTECALDE a dit :

    Bonjour,
    la ruche ‘Eustache’ m’intéresse car j’habite en zone urbaine, une maison individuelle avec jardin. Pouve vous le faire savoir ou je dois m’adresser pour acheter ce type de ruche.
    merci
    cordialement
    Pierre Costecamlde

  2. Leena de Happyculteur a dit :

    Bonjour Pierre!
    Merci pour votre commentaire, ravie de voir qu’Eustache vous intéresse. Je vous invite à contacter directement la créatrice Juliette par mail à dorizonjuliette@gmail.com pour avoir plus d’informations sur l’achat d’Eustache.
    Bonne journée !

  3. Sem a dit :

    Bonjour est ce que vos ruches peuvent être vendues à des particuliers.
    Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *