HAPPYCULTEUR

Apiculture et DIY

Le miel dans toute sa splendeur !

On caractérise souvent le miel par sa couleur jaune et sa texture liquide, mais il existe de nombreuses variétés de miels ! Et pour toutes vous les présenter, nous vous avons préparé un récapitulatif sur le miel et ses variétés.

 

Tout d’abord, rappelons que le miel est fait à base de nectar de fleurs ou d’arbres. L’abeille récolte ce précieux nectar en venant butiner la fleur.

Mais alors comment peut-il y avoir différentes sortes de miel si il vient forcément de fleurs ou d’arbres ?

Oui, il existe 2 grandes “familles” de miel !

  • Les miels dit “monofloraux” proviennent d’une seule et même sorte de plante ! Comme par exemple le miel de lavande ou de châtaigner.
  • Les miels dit “polyfloraux”, eux proviennent de plusieurs sources : fleurs et/ou arbres. Comme par exemple les miels de printemps ou les miels de montagne.


Pour qu’un miel soit appelé “monofloral”, il doit être constitué à plus de 50% par une seule et même variété de plante. C’est-à-dire que le nectar qui le compose doit provenir à plus de 50% d’une même sorte plante. Comme le miel de romarin, de tournesol, de thym…
Ainsi le nectar peut provenir d’une fleur, mais aussi d’un arbre comme le miel de châtaignier, le miel d’acacia, le miel d’oranger
Il existe même des miels spéciaux provenant de fruits, comme la datte !

Saviez-vous que le miel prend la couleur de ce que butinent les abeilles ?

En effet la couleur du miel est directement liée aux pigments des fleurs butinées qui le compose, d’où les nombreuses variantes de couleurs. Ainsi, les miels provenant de fleurs seront plutôt clairs, contrairement aux miels issus d’arbres.

Et qu’en est-il du goût ? 

Il faut savoir que plus le miel sera clair, plus son goût sera fin et délicat. Les miels foncés auront des saveurs plus fortes : le miel de châtaigner ou de sarrasin sont de très bons exemples de miel de caractère.

Mais sa texture alors, d’où vient-elle ?

Le nectar de la fleur contient naturellement deux sucres : le glucose et le fructose. Et ce sont d’ailleurs ces sucres qui vont jouer directement sur la texture du miel et sa cristallisation.

 

Tiens, la cristallisation, parlons-en !
La cristallisation du miel est un phénomène naturel qui n’altère en rien la qualité du produit. Vous pourrez donc toujours consommer votre miel, même ce stade passé. 
Sachez que presque tous les miels finiront par cristalliser, mais à des vitesses et sous des formes différentes. La vitesse de cristallisation du miel est due au rapport entre le taux de glucose et le taux de fructose contenu dans le miel ainsi que le taux d’humidité dans l’endroit où il est conservé. Par exemple, plus le miel sera riche en fructose, plus il restera liquide longtemps, c’est le cas du miel d’Acacia. D’autres miels, plus concentrés en glucose auront tendance à cristalliser plus vite comme les miels de Colza, de Bruyère ou de Lavande. De même, plus le taux d’humidité sera faible, plus le miel cristallisera vite (bon à savoir).

Et pour les plus gourmands, le miel est à déguster sous plusieurs aspects !

Le miel en rayon : forme la plus fraîche et la plus pure du miel.

Le miel cru : c’est le miel qu’on a l’habitude de consommer, en pot avec une consistance liquide ou crémeuse.

L’extrait de miel : extraction du miel et des rayons par centrifugeuse.

Le miel égoutté : vidange du rayon de ruche par gravité, le miel va s’égoutter toute la nuit​


​A vous de tester !


Vous cherchez à acheter du vrai bon miel, nous avons les adresses qu’il vous faut :

 

  • Miel Factory, pour découvrir les miels du monde entier
  • APIS CIVI, pour déguster du miel Made In Paris

Bonne dégustation !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.